J’ai testé la Communication non violente (CNV)

Je vous parle à nouveau de communication, mais ici orale et non écrite. La mission de la CNV : résoudre les conflits interpersonnels, au boulot ou dans votre vie privée. Spoil : ça marche. Voici mon expérience avec un p’tit carnet pratique en fin d’article.

Trois lettres CNV sur un flipchart

À l’époque où je pratiquais des interviews, j’aimais bien commencer par une anecdote issue de la vie de l’interviewé(e). Le but, le ou la mettre à l’aise. Une photo de ses enfants, un match de foot, peu importe.

Mai 2008. Je suis dans une salle immense au sein de Feprabel, la fédération des courtiers d’assurances de Belgique. Patrick Cauwaert, son secrétaire général, venait de donner une petite formation sur la Communication non violente. Et les lettres C, N, V m’apparaissaient sur le flipchart, très mystérieuses.

C’est quoi, CNV ?

Une technique de communication avec deux gagnants

Pas de cours de théorie, les articles complets sont accessibles, par exemple ici.

Retenez ceci : quand vous avez un conflit avec une personne, allez lui parler :

  1. Évoquer la situation conflictuelle : QUE LES FAITS.
  2. Expliquez ce que vous ressentez : VOS ÉMOTIONS.
  3. Votre besoin, c’est quoi ? Proposez une piste de solution pour cette personne et vous : CONSTRUISEZ.
  4. Faites le point régulièrement avec elle pour vous assurer que cela marche : FEED-BACK.

Mon expérience de communication non violente

J’ai testé cette technique créée voici une trentaine d’années par le docteur Marshall B. Rosenberg à de nombreuses reprises. Un conflit de voisinage fut réglé en 5 min (tapage nocturne).

L’autre, un peu dans le même genre, mérite plus d’attention.

Les faits : un voisin, assez âgé, sort tous les matins de la semaine, pour tousser. Pas une toux simple, nan. Une toux proche du lancer de poumons. Le gars qui a dû fumer des centaines de paquets de clopes sans filtres dans sa vie.

via GIPHY

Le matin, c’est 6 heures. En semaine et week-end. Certes, il est chez lui, mais je n’en peux plus.

Je me décide à mettre la Communication non violente en pratique. Extraits, de mémoire :

  • Bonjour, voisin.
  • B’jour, oui ?
  • Dites, je me disais, voici quelque temps que, chaque matin que Dieu fait, je suis réveillé par un bruit intense et répétitif, semblant venir de votre jardin.
  • (Le voisin se retourne et appelle sa femme, TOUT EN TOUSSANT (je vous jure que c’est vrai) : ‘Chou, c’est vrai que je tousse tous les matins ?’ KEUF KEUF KEUF. Sa femme ( = Chou), depuis sa cuisine : ‘non, non !’
  • Moi : je suis à peu près certain que cela vient du côté de mon jardin. Vous devez savoir que, à cette heure-là et surtout le week-end, je dors encore. Mes nuits sont fragiles, je travaille dur et je suis donc très ennuyé par cette nuisance diurne. Est-il possible de votre part de faire un petit effort afin que mes nuits soient plus douces ?
  • Le voisin : euh, ouais OK…
  • Moi : je vous remercie infiniment. Je repasserai vous dire bonjour dans quelques semaines.

Croyez-moi ou non, le voisin bruyant a arrêté dès le lendemain.

via GIPHY

On résume la CNV

J’ai respecté l’autre, il m’a écouté, empathie réciproque et volonté d’avancer. Chacun y trouve son compte. On met notre émotion négative de côté, notre réactivité, notre mauvaise humeur, pour trouver une résolution de conflits qui fonctionne sur le long terme.

Pour aller plus loin

Procurez vous ce p’tit carnet (Jouvence Editions, par le Dr Anne van Stappen et Caroline Hanssens) prêté par ma fille Céline qui compte l’appliquer dans sa classe. On y parle aussi de burn-out (dont je parle aussi ici).

Petit cahier d’exercices, pour vivre et survivre !

On y lit que, pour se sentir mieux avec soi et les autres, on doit :

  • s’écouter pour se comprendre ;
  • faire preuve d’assertivité pour ne pas blesser l’autre ;
  • comprendre l’autre (empathie) ;
  • remercier et donner du feed-back ;

À tester, donc, aussi en famille ou encore en entreprise. Vous me dites si cela marche chez vous ?

Cet article a été publié dans J'ai lu pour vous, Techniques de comm avec les mots-clefs , , , . Mots proéminents: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

2 Commentaires

  1. Publié le 9 février 2020 à 20 h 40 min | Permalien

    Chouette présentation de la CNV. Pour aller plus loin, je te suggère « les mots sont des fenêtres » de Marschall Rosenberg et le livre d’exercice de Lucy Leu, le manuel de Communication Non Violente et puis il y a aussi les videos Youtube d’Isabelle Padovani…

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Citation

    Je ne confonds pas tatouage et body copy. Jamais.
    ~Philippe