Un e-mailing de la mort qui tue

Le second semestre 2013 fut frileux pour mes clients et prospects. Je décidai de les réchauffer en leur rappelant ma disponibilité.

Mon client qui prend peur, devrait contacter un copywriter (splendide illustration de Marko Manev issu de Noir Series Vol. 2)

Mon client qui prend peur devrait contacter son copywriter. (illustration de Marko Manev issu de Noir Series Vol. 2)

Ma prospection se construit sur 3 axes :

      • le réseau qui s’étend, semaine après semaine, comme une araignée ;
      • mon blog (je l’espère) correctement référencé (pour 0 euro mais beaucoup d’énergie) ;
      • mes e-mailings.

C’est ce troisième axe que j’ai travaillé fin 2013. Grâce à Mailchimp dont j’ai déjà parlé dans ce billet-ci. C’est un outil formidable, par sa facilité et son design.

Je me suis rendu compte que mes listes d’adresses n’étaient pas segmentées. J’ai composé plusieurs fichiers : les contacts, les clients réguliers, les clients occasionnels et les prospects.

J'adore le style de communication du chimpanzé, et vous ?

J’adore le style de communication du chimpanzé, et vous ?

L’e-mailing envoyé fin 2013 s’adressait aux deux dernières cibles. Je l’ai lancé, comme la plupart de mes autres e-mailings, en rapport avec l’actualité, dans ce cas Halloween.

À présent, il faut analyser le nombre de clics, les échecs, les abandons. Et sans doute aussi prendre son téléphone.

Et vous, comment vous faites-vous connaitre ?

D’autres articles qui racontent l’aventure DéKaPé

Cet article a été publié dans J'ai vécu DKP avec les mots-clefs , , , , , , . Mots proéminents: , , , , , , . Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Citation

    Souvent, au lieu de penser, on se fait des idées.
    ~Louis Scutenaire (poète surréaliste belge)