La guérilla marketing, jusque dans les mots !

Notre société est en guerre, notre monde est en conflit permanent. Et moi, rédacteur publicitaire, je baigne depuis des années dans un langage guerrier. Et si on tuait ces mots qui tuent ?

Je tue il dans la pub

J’écrivais ces mots du marketing, je les lisais. Ils ne me touchaient plus.

Lesquels ?

Les mots militaires du marketing , cela suffit !
Les mots militaires du marketing , cela suffit !

Cette brigade de mots qui font référence au monde de la guerre et des conflits me frappe à l’heure du conflit en Ukraine (24/02/2022 – ?).

Je fais référence à la guérilla marketing dans le titre, cette technique de guerrier publicitaire pour “surprendre”, à moindres frais, le client potentiel qui marche tranquillou dans l’espace public.

Il y a ce mot, en voici quelques autres :

  • Deadline
  • Stratégie
  • Cible
  • Hits
  • Conversion
  • Target.

“Alors, on se dépêche d’établir un plan pour convaincre nos chers clients, les séduire et leur proposer des produits pour leurs besoins.”

Cette dernière phrase est déjà plus cooooool, non ?

“Des expressions telles que « guérilla marketing » soulignent cette approche combative et nous rappellent qu’une bonne stratégie de guérilla marketing s’inspire des tactiques propres aux guerriers, telles que la surprise, la vitesse, l’agressivité, la mobilité et une approche hors du commun visant à atteindre un objectif et à vaincre l’ennemi.”

Source : Meltwater

Si votre client n’est pas votre ami, il n’est certainement pas votre ennemi ou votre proie.

Proposez-lui une offre qu’il va adorer, dont il va parler autour de lui, choyez-le car un client perdu, c’est dix à retrouver.

Et soignez vos mots.

J’aimerais retrouver un peu de douceur dans les textes commerciaux que je vais écrire et lire durant ces prochains mois.

Et vous ?

Je tue kill dans le marketing

J’ai souvent raillé la présentation des sites web de mes consoeurs rédactrices ou copywriters. Le rose girly, souvent, le bleu aussi…

Les thèmes : la cuisine, l’accompagnement bon enfant, rien de très extravagant.

Parfois, quelque chose de différent. Comme ci-dessous, la promesse commerciale d’Adeline Mangiarotti.

Promesse commerciale d'Adeline Mangiarotti.
Droit au but. Sans doute un peu trop.

Vous voyez où je veux en venir ? Nous autres copywriters, rédacteurs ou concepteurs publicitaires, nous possédons les mots, le style, l’angle, les techniques conceptuelles de la persuasion et la séduction.

Voilà des thèmes que je voudrais voir développés, sans cet “arsenal” belliqueux.

Bon, sinon, moi, j’ai pris le thème du meuble / texte que je dékape pour le rendre beau, et tout le monde s’en fout. :-)

La guerre des talents aux Ressources humaines

Les Ressources humaines ont aussi tout un catalogue de mots qui agressent l’oreille de l’humain. Comme “chasseur de têtes”, expression qui m’irrite.

Headhunter – 1988

Ce clip de Front 242, héros (hi hi) de l’Electronic Body Music (EBM) nous en fait un brillant exemple.

Son chanteur principal, Jean-Luc De Meyer, s’est inspiré de son propre métier à la DRH.

One, you lock the target
Two, you bait the line
Three, you slowly spread the net
And four, you catch the man (catch the man)

Written by

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.