Cartoon de Cécile Bertrand : “l’eau et le feu”

Une nouvelle collaboration avec la cartooniste Cécile Bertrand. Sur un sujet difficile. Ou plutôt sur deux sujets qui cohabitent. Dramatiquement.

Les derniers jours de juillet 2017 connaissent des incendies dramatiques dans le sud de la France. Sécheresse, imprudence, pyromane ? Valse des causes, valse des informations et des Canadairs pour sauver touristes et habitants.

Dans le même temps (en réalité depuis des mois), en Méditerranée, des milliers d’êtres humains fuient pauvreté, djihadisme et guerres. Qui les aide ? Des ONG, des citoyens  bravant lois et maires soucieux de flatter leur électorat. D’autres personnes ont, au contraire, l’intention d’empêcher les candidats réfugiés de gagner nos terres. Le monde tourne à l’envers.

Ces drames connexes, cette proximité de personnes en danger venant d’horizons divers me font penser à un cartoon. J’imagine des gens sauvés en vacances sur terre et d’autres, sauvés (ou pas…) en mer. L’urgence, évidente d’une part. La solidarité, les doutes, le défi humanitaire, l’impuissance et la politique d’autre part.

Je ‘perçois’ d’un côté une énorme vague de feu, de l’autre, une gigantesque vague bleue. Bref échange sur Facebook avec Cécile.

L’eau et le feu, éléments fous

Voici le cartoon.
L’eau et le feu.
Cécile Bertrand : “J’ai mis quelques jours (nuits !) à VOIR comment réaliser un seul dessin. J’ai procédé à ce que mon ami Luc de Brabandere appelle « une bissociation ». J’ai mis l’eau et le feu ensemble. J’ai alors pensé à mettre le petit Aylan projeté par le Canadair… J’ai trouvé cela trop triste, même si c’était fort. Alors me sont apparus plusieurs corps au loin, petits pantins sans nom envoyés par le Canadair…”

Analyse

Point n’est besoin de parler longtemps d’un dessin. Je voulais donner le contexte, partir de l’idée et du cheminement vers le résultat final. “Dur, courageux, violent, réaliste” sont quelques commentaires sur la page Facebook de Cécile.
Quel est votre avis ?

Bonus

Un dessin de Charlie Hebdo, après le nôtre.

Written by

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.