Le mot dékapant du moment : DÉPISTAGE

DÉPISTAGE : n.m : Examen pour détecter une maladie éventuelle auprès d’une personne saine. Article refusé par le Gorafi (véridique).

Coucher de soleil Maroc

C’est à l’occasion d’un dépistage banal dans son entreprise que Mélanie M., 24 ans, employée, apprit qu’elle venait d’attraper un cancer fulgurant de la peau.

Sa surprise fut énorme, elle qui n’avait jamais rien eu jusque-là comme problème majeur. Une contre-analyse demandée par son médecin traitant et effectuée par les plus grands spécialistes en la matière anéantit les espoirs de la jeune Bruxelloise.

Comment peut-on attraper un cancer en si peu de temps ? Mélanie : « OK, c’est vrai je me suis exposée avant-hier 20 minutes dans mon jardin. J’avais mis de la crème solaire protection 50+ des laboratoires Yves Grossepierre, il semble que cela n’a servi à rien, dit-elle en sanglotant. »

Notre journaliste a interrogé le professeur Gérard Michalombre de l’Institut Bordet : « Ce cas malheureux est en effet inouï et, à l’heure actuelle, totalement inexpliqué. Nous avons interrogé nos confrères américains, qui nous confirment l’étrangeté de cette affaire. De tels ravages sur la peau surviennent en général après de longues années d’exposition au soleil, associées à un usage fréquent des bancs solaires et à un manque de protection. C’est du jamais vu ! »

À la fin de notre interview, le professeur se fait (trop ?) sévère : « Quand même, ce n’est pas très malin de s’exposer quelques minutes au soleil après un hiver à rallonge et un printemps pourri, dans une région où il a plu quasi tous les jours et où le niveau d’ensoleillement a atteint des minima historiques. Que cela serve de leçon pour nos compatriotes qui veulent bronzer en juin ! » Vous avez dit ‘imprudence’ ?

Nous avons interrogé Loïc Troullemans, libre de prestations auprès de l’IRM, qui se veut rassurant pour la population : « il n’y a aucune inquiétude à avoir : dans quelques jours, quelques heures même, le temps redeviendra pourri car l’anticyclone va nous quitter pour de longs mois. Nos compatriotes ne revivront pas le même calvaire que Mélanie. »

D’autres mots dékapants

Cet article a été publié dans Mes mots dékapants avec les mots-clefs , . Mots proéminents: , , , , , , , , , , , , , . Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

3 Commentaires

  1. Etienne
    Publié le 2 juin 2013 à 18 h 41 min | Permalien

    🙂

  2. Publié le 3 juin 2013 à 7 h 29 min | Permalien

    Est-ce un mélanome ce cancer de Mélanie ?

    • Publié le 3 juin 2013 à 21 h 09 min | Permalien

      Malin le Pascal, faudra que je le contacte un jour pour un duel verbal, à l’ombre ou en plein soleil.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Citation

    Un copywriter peut écrire sur n'importe quoi. Mais pas n'importe comment.
    ~Philippe