Je suis venu vous dire que je m’en vais

Je n’aime pas les départs de collègue. Je ne parviens pas à m’y faire. Trop d’émotion ou pas assez. Heureusement, parfois c’est si juste.

Je suis venu vous dire que je m'en vais (départ en entreprise)Le drink de départ, la cagnotte, le mot du patron, les petites attentions ou le gros cadeau. Vous connaissez cela sans doute dans votre propre entreprise. On ne peut pas y échapper.

Mais quand on reçoit dans sa messagerie électronique un texte si bien conçu comme celui qui va suivre, on se sent bien avec la personne, l’au revoir est sincère et on reçoit comme on a donné à ce collègue qui nous quitte.

Ce mot d’adieu (traduction libre) a été écrit en néerlandais. J’aimerais pouvoir m’en inspirer quand je prendrai définitivement congé de mes collègues. Et vous ?

Cher/chère collègue,

Voilà, c’est le moment.

Je vous quitte après presque 25 ans chez AXA (plan de départ).

Je pars l’esprit apaisé.

Je pars en bonne santé, je suis encore mentalement en forme (contrairement à ce que pensent certains collègues). J’ai acquis une certaine dose de sagesse.

Un départ idéal pour un nouveau chapitre en tant que senior.

Je voulais vous remercier pour ce que vous signifiez pour moi.

Ce que vous avez en commun ? Vous avez enrichi ma carrière. Vous l’avez colorée. Vous l’avez même épicée.

Merci parce que vous m’avez estimée en tant que formateur professionnel / coach / conseillère en recrutement / gérante  / chef de projet. Et collègue.

Merci pour votre appréciation, suggestions et commentaires constructifs après une formation, un coaching, une mission.

Merci d’avoir voulu partager votre histoire avec moi.

Merci de m’avoir fait confiance. Merci de n’avoir jamais abusé de ma confiance.

Merci pour vos bons conseils, votre gentil mail, un petit café, une chouette discussion.

Merci aussi pour les blagues et pour cet humour qui nous a permis d’aller de l’avant.

Prenez soin de vous.

Merci à l’auteure : Lidi Cools

Written by

5 thoughts on “Je suis venu vous dire que je m’en vais

  1. C’est quelque chose comme ça que j’aurais aimé laisser à mes “anciens” collègues. J’ai fait autrement, mais dans le même esprit et ce que je lis ici confirme que j’étais dans la bonne voie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.