Coups de gueule urbains à Bruxelles

Deux nouvelles citadines et légères et deux bonus. Pardon d’avance.

Odorama

Don't look. De Massimo Bortolini.

Don’t look. De Massimo Bortolini.

Ai-je déjà accompli quelque chose de courageux dans ma vie ? De vraiment fort je veux dire. Un acte qui ferait dire à tous mes proches « putain le mec, vraiment, quel mec quoi ». Assurer, faire preuve d’une témérité inouïe.

Je regarde dans le rétroviseur de ma vie, je consulte mes carnets et scrute dans ma mémoire. Pas grand-chose.

J’ai survécu aux désert d’Algérie et du Niger, j’ai presté 10 longs mois de service militaire, j’ai encaissé. J’ai donné des coups aussi. Mais rien de très exceptionnel. Limite chochotte.

Je suis trop sensible en fait. Je souhaitais, en ce samedi torride de juillet, faire quelque chose d’insensé, tendance ‘marine US’. Une opération commando en plein Bruxelles.

philouUne immersion dans un monde dangereux et dont l’on ne sort jamais indemne.

J’en ai d’abord parlé à mes proches amis qui m’ont tous dit « t’es fou, ne fais pas ça, on t’aime comme tu es Philou ! »

Ma chère épouse s’est mise à genoux : « chouchou, reste ici, au nom de notre famille ! »

Je m’en fous, je n’ai écouté personne. Je suis un mec. Un vrai. Qui assume.

Bref, je suis rentré dans une rame de métro.

Soldes monstres

Vous avez tous quelqu’un que vous détestez dans la vie. Votre pire ennemi. Un voisin, votre belle-soeur, votre boss peut-être.

Et si je vous aidais à le punir, durant 15 minutes ?

Et si je vous donnais un endroit, l’enfer sur terre, le cauchemar de la cité, le chaudron urbain ?

Donnez-lui rendez-vous un samedi après-midi, pendant les soldes, chez SportDirect.com à City2, au rayon tennis, par exemple. Et ne venez pas. Vous me remercierez.

À lire aussi : le mot dékapant : SOLDES.

BONUS 1 : ça rime et ça rame

Rentré épuisé de mes péripéties souterraines et claustrophobes, j’ai décidé de traduire littéralement certaines stations de la STIB en néerlandais approximatief, cela donne ceci.

Aumale / Watermannelijk

Beaulieu / Mooieplek

Beekkant / Côté puant

Clémenceau / Goedertierenemmer

Demey / Vanmijn

Delacroix / Vandekruis

Gribaumont / Grijzemooieberg

Hankar / Metdebus

Houba-Brugmann / Marsupilami-Homme-Dupont

Lemonnier / Hetwoordontkennen

Madou / Mijnzacht

Mérode / Erodeer mij

Montgomery / Mijn gom lacht

Pannenhuis / La maison des trucs pour pisser quand t’es alité

Pétillon / Kleine ion

Ribaucourt / Lacht mooie kort

Roodebeek / Rivière rouge (merci Fred Wauters)

Schuman / Kool homme

Tomberg / Ta montagne

Thieffry / Le voleur s’esclaffe

… à compléter par vos soins :-)

BONUS 2 : un article qui fait le bus

Pardon le buzz, concernant les services de la STIB.

« J’ai tenté de m’abonner à la STIB… j’ai fini par m’acheter un vélo »

Cet article a été publié dans Textes courts avec les mots-clefs , , . Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

4 Commentaires

  1. Magoo
    Publié le 29 juillet 2015 à 19 h 30 min | Permalien

    Tu as fait des choses très courageuses, manger à la cantine d’entreprise pendant des années. Abnégation !

  2. Publié le 29 juillet 2015 à 20 h 59 min | Permalien

    Juste. Saint-Verpaelst, priez pour nous.

  3. Dubuisson
    Publié le 29 juillet 2015 à 23 h 02 min | Permalien

    Excellent, très drôle !
    Ce que ne dit pas Philippe, c’est qu’il a osé monté dans le train de Marbie Star et quand je dis train je devrai plutôt dire la roulotte de Marbie Star. Et ça, il fallait être taurément (version masculine de vachement) Couillu pour le faire.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Citation

    La presse, ce pouvoir équipé uniquement d'armes à feutres.
    ~Philippe