Archives de la catégorie : Le passé de DKP

Florilège d’articles publiés soit dans le magazine d’entreprise d’AXA Belgium dont je fus le coordinateur pendant 9 ans et rédacteur en chef pendant 2 ans, soit dans Redactuel, l’e-zine de l’ABCI, association belge de la communication interne ou ailleurs…. Ces articles sont mis en contexte et réécrits si nécessaire.

Le bon mot dékapant (en entreprise) : BONJOUR

Article sans prétention publié début 2000 dans Info Express, le journal d’entreprise d’AXA Belgium. Quelques conseils pour dire « bonjour » correctement le matin au boulot. Originally posted 2013-01-29 22 :46 :36.

Également publié dans Mes mots dékapants | Mots-clefs : , , | 3 réponses

« Tu l’as lu, t’as tout VU ? Mon Q ! »

Une collègue freelance m’a dit un jour : « il reste toujours une faute dans un texte ». Est-ce rassurant ? Originally posted 2013-01-12 23 :14 :39.

Également publié dans Maison de correction, Techniques de comm | Mots-clefs : , , , | 6 réponses

RIP : Rodolphe le professeur prompt fesseur

D’où vient une passion pour un métier ou une activité ? De pas grand-chose : d’une lecture, d’une rencontre ou d’un expert qui vous transmet sa passion d’une matière. Originally posted 2012-11-24 17 :30 :38.

Également publié dans J'ai vécu DKP | Mots-clefs : , , , | 33 réponses

Magazines : la concierge a du Flair

Voici un article paru en juin 2005 dans Rédactuel, magazine de l’Association Royale Belge de la presse d’entreprise, devenue ABCI (Association Belge de la Communication Interne). Originally posted 2012-08-24 20 :54 :11.

Également publié dans Le coeur a ses réseaux | Mots-clefs : , , | 1 réponse

Nos moments de vérité en entreprise (poème)

Petit poème paru en 2005 dans une newsletter d’AXA Belgium. Le seul article que j’ai signé dans cette entreprise. La traductrice a exceptionnellement été citée aussi. Originally posted 2012-06-24 11 :37 :12.

Publié dans Le passé de DKP | Mots-clefs : , , , , , , | 2 réponses
  • Citation

    Quand tu es Dieu, tu crois en qui ?
    ~Vincent Claus alias Ah Well Manneke, sur Twitter