Nouvelle : Sarah et l’aube du monde futur

Habillée d’une simple toile de rosée tiède, Sarah se réveille. Sommeil de mille ans. Le vent passe par elle, coquin, et la caresse doucement.

Ses hanches sont parfaites. Son corps est ferme et sensuel, c’est celui d’une sportive qui sort de son hibernation, prête à repartir en courant sur on ne sait quelle piste imaginaire.

Il n’y a pourtant aucune piste dans cette jungle. La lueur agressive de l’aube oblige Sarah à fermer les yeux.

Depuis quand est-elle dans ce lieu ? Où sont les gens ? Pourquoi est-elle nue ? Elle s’inquiète à peine. 

Dans quelques secondes, après quelques mouvements, elle se couvrira quelque peu et partira à la conquête d’un univers dont elle semble être la propriétaire unique. Ou l’invitée prisonnière.

L’aube quitte Sarah. Elle se tient debout, s’étire. 

Les oiseaux rougissent. Les arbres tremblent, si l’on est observateur. Elle marche, féline, sur l’herbe encore mouillée par la nuit défunte. 

Sarah semble être chez elle, finalement. Un fruit par-ci, une plante comestible par-là, un étang pour boire et se laver. 

Comme si c’était naturel.

Puis, l’eau se trouble, les environs tremblent, un bruit métallique la fait sursauter. 

Sarah se met en position de combat, saisit une branche pointue et fait face à tout ennemi possible. Elle est prête.

Puis elle retire ses lunettes VR Oculus Rift pour programmer un autre univers. En ajoutant un personnage. Elle relance le programme, lovée dans un Fatboy.

Elle respire. Elle replonge. Pour retrouver cette réalité d’un futur sublimé.

L’autre l’attend. L’autre, qui rêvait de toucher ce corps luisant qu’il avait par mégarde effacé quelques minutes auparavant. 

Play again.

Cet article a été publié dans Textes courts avec les mots-clefs , . Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

10 Commentaires

  1. Richard
    Publié le 21 juin 2019 à 16 h 39 min | Permalien

    Jolie

  2. Baudhuin
    Publié le 21 juin 2019 à 17 h 57 min | Permalien

    Excellent. Jolie trame et belle chute

  3. Philippe Riondel
    Publié le 25 juin 2019 à 16 h 09 min | Permalien

    Très joli texte, Philippe…

  4. Thierry Lalinne
    Publié le 26 juin 2019 à 21 h 15 min | Permalien

    J’aime beaucoup, Philippe. Un poil trop court, car on en veut plus… Play again 🙂

  5. Publié le 5 juillet 2019 à 15 h 50 min | Permalien

    T’es prêt pour regarder Black Mirror !

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Citation

    Il faut lire ce qui nous intéresse. Mais aussi, parfois, ce qui nous déplaît.
    ~Philippe