Lush : « Spooky » (1992)

Dans mon TOP100 des plus beaux morceaux de musique figure « Nothing Natural ». Un morceau rock énervé et shoegaze du groupe Lush, genre et groupe maudits des années 90. Il figure sur leur second véritable album studio, Spookie. Cet album, produit par Robin Guthrie, ex-tête pensante de Cocteau Twins, est raconté sur Wikipédia, mais voici mes impressions.

Lush, c’était un groupe bien. Deux filles, deux garçons. Las, Chris Acland, le batteur, s’est pendu en 1996.

Aux manettes de ce groupe indie de shoegaze (ils jouent en regardant leurs chaussures…), deux filles, Miki Berenyi et Emma Anderson, qui se partagent toutes les compos, les guitares et les voix.

C’est pop, c’est rock, c’est éthéré, c’est une fusion de guitares et d’harmonies vocales. Ou des « paysages sonores étincelants et une explosion de bruit endiablée. »

Spooky est à classer dans deux, disons trois catégories :

Les morceaux de Spooky qui dépotent

« Nothing Natural », le susnommé, implacable, ce mixage voix et bruits… Cinq minutes au ciel de métal. Un pont aérien à 3’47 » avant le final en boucle(s). Je ne m’en lasse pas.

« Laura » et « Superblast ! » ensuite.

« Laura » démarre avec une basse seule puis c’est le déluge guitares/batterie/voix. Les voix d’Emma et de Miki montent, montent ! Morceau saignant pur jus, et sans doute pas assez connu. Et trop court :(

« Superblast ! » ensuite, tout aussi énervé !

Les balades Spooky

Après ces trois pousse-au-stage-diving, place aux balades telles des berceuses pour calmer nos cellules ciliées survivantes : Monochrome, Fantasy et Covert.

La section ryhtmique se met en veilleuse, les girls sont les filles cadettes des Beach Boys, on allume les briquets, on balance les bras de gauche à droite et on se dit des conneries de mots d’amour.

Et puis, il y a le tout-venant Spooky : Tiny Smiles et Untogether passent. Stray, Ocean et Take sont dispensables.

Au final

Belle galette (Top 10 au Royaume-Uni), une production peu réussie je trouve, les albums suivants seront mieux produits et surtout mieux promus. Je vous conseille le suivant, « Split ». Lush s’est reformé brièvement en 2015. Miki Berenyi a retrouvé un nouveau groupe en 2018. Longue vie, Miki !

LUSH : Spooky. 1992

Cet article a été publié dans Je prends des notes avec les mots-clefs , , , . Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

4 Commentaires

  1. Etienne
    Publié le 30 septembre 2018 à 6 h 29 min | Permalien

    C’est bien écrit.

  2. Publié le 1 octobre 2018 à 20 h 41 min | Permalien

    Tu es indulgent car tu aimes cette rubrique, Etienne. J’ai voulou l’arrêter, tu m’as dit de continuer. Merci pour ça.

  3. Thierry
    Publié le 7 octobre 2018 à 13 h 11 min | Permalien

    Merci Philippe.

    J’adore bien sûr ! Il était sympa ce genre musical du shoegazing. Mon favori est bien entendu My Bloody Valentine avec leur album Loveless. Un petit bijou.

    • Publié le 7 octobre 2018 à 15 h 10 min | Permalien

      J’accroche pas. Mais mes oreilles malades ne me permettent pas de bien apprécier. Découvre le dernier de Slowdive, Star roving (2017, Dead Oceans) !

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Citation

    Il faut étudier les hommes ou les livres. Je vous conseille les livres, les hommes sont trop mal écrits
    ~Adolphe d'Houdetot (écrivain français)