Le mot dékapant du moment : MUR

MUR : n.m. Ce qui protège. Ce qui isole. Ce qui sépare.

Un président européen appelle en 2015 à ne pas en ériger en Europe. Mais ces laids objets n’en ont cure. Ils fleurissent, si j’ose écrire, partout. Je citerai le mur anti-migrants que les Français vont construire à Calais, payé par le Royaume-Uni.

Un joli chapeau et un ‘e’ final féminins et voilà le laid gris qui vire beau bleu. La mûre.

Doublé, il se fait plus silencieux. Le murmure. Mais pas besoin de crier pour menacer.

Le champ de murs

Photo : Massimo Bortoloni

Photo : Massimo Bortoloni

Ce fut d’abord une impression puis une certitude. Les murs se rapprochaient, imperceptiblement.

Le citoyen du monde le sentait. Pour lui, le mur sépare plus qu’il ne construit. Voici vingt-cinq ans, Berlin l’avait quelque peu consolé. Mais ce n’était qu’une illusion.

Les années passant, le monde n’était plus qu’un champ de murs. Le citoyen passait son temps à les franchir ou à les contourner.

Toujours plus hauts, toujours plus laids, toujours plus douloureux.

Il n’avait même pas le talent des tagueurs pour y laisser des messages d’humanité. Il n’avait pas de craie pour y écrire un simple message d’amour.

Car il était fatigué. Et menacé aussi car les murs devenaient vivants et communiquaient entre eux.

Leur but : se multiplier et se rejoindre, en prenant soin d’écraser toujours plus d’êtres humains. Les plus féroces des bâtisseurs, les plus idiots aussi, étaient touchés.

Les murs, tels des robots dépassant leur maître, convergeaient pour ne former au final qu’un immense bloc fait de béton, de ciment, de barbelés souillés du sang et de la peur des hommes.

Une chanson contre l’Apartheid en Afrique du Sud

Pour aller plus loin

Première couverture post-Trump du New Yorker

Première couverture post-Trump du New Yorker

Les murs dans le monde

Cet article a été publié dans Mes mots dékapants, Textes courts avec les mots-clefs , , . Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Citation

    Storytelling : belle histoire qui commence puis qui s'achète.
    ~Philippe