Le chemin vers l’amer

Une nouvelle publiée sur le site IPagination, le site de l’écriture et de l’imaginaire. Pour sortir des sentiers balisés de la communication. Un texte qui va où il veut. Où vous voulez.

Ayant une journée à la mer rien qu’à moi, je décide d’une balade à vélo jusqu’à la station balnéaire de mon enfance.

Les premiers kilomètres sont très gais, mais au fur et à mesure que j’arrive dans le domaine de mon passé, ma joie freine. Les heures délicieuses passées entre campagne et mer sont écrasées par une averse de regrets.

Dessin Serge Dehaes

Dessin Serge Dehaes

Tout est forcément plus petit, mais tout est à sa place. Rien n’a changé. J’arrive sur le lieu du déclenchement de mes premiers émois.

Je stoppe à l’endroit très précis, là où j’aurais dû être plus entreprenant, là où j’ai laissé des souvenirs amers. Je m’assieds sur un banc.

Je retire mon casque. Non, il ne fait pas chaud, mais j’ai roulé tant de kilomètres. Il fait doux en fait.

Le silence règne, il en impose même au vent de la côte. Aucune voiture. De très rares passants.

Je crois toujours qu’elle va arriver, elle, au prénom d’une ville de France, mais qui ne parlait que le flamand.

J’espère qu’elle va revenir, que je vais rejouer la scène. Et que j’aurais assez de cran pour lui avouer mes sentiments. Pour la première fois.

Je pleure. En silence. C’est venu comme cela, sans prévenir. Je laisse passer.

Tout à coup, un coup de vent m’extrait de ma léthargie. Elle surgit de derrière un buisson. Elle n’a pas changé. Une coupe à la garçonne, un visage magnifique, un short bleu électrique et des jambes kilométriques. Et puis ce sourire, toujours un peu gêné. Comme avant.

Qui de nous deux était le plus tétanisé à l’époque ? Aujourd’hui, elle prend la direction des opérations. C’est très furtif en fait. Elle passe sa main dans mes cheveux, me demande d’être indulgent vis-à-vis du petit amoureux transi qui a manqué tant d’occasions. Elle m’embrasse en effleurant mes lèvres puis disparaît.

Je me remets en selle, dans tous les sens du terme.

Le retour se fera vent de face. Bizarrement, cela ne me dérangera pas. Après tout, c’est bien lui qui a précédé la venue surprise de ma belle de mer !

 Merci Serge Dehaes.

D’autres courtes nouvelles

Cet article a été publié dans Textes courts avec les mots-clefs , . Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

2 Commentaires

  1. Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function ereg() in /customers/f/c/7/dekapecopywriting.be/httpd.www/wp-content/themes/thematic/library/extensions/comments-extensions.php:262 Stack trace: #0 /customers/f/c/7/dekapecopywriting.be/httpd.www/wp-content/themes/thematic/library/extensions/discussion.php(30): thematic_commenter_link() #1 /customers/f/c/7/dekapecopywriting.be/httpd.www/wp-includes/class-walker-comment.php(174): thematic_comments(Object(WP_Comment), Array, 1) #2 /customers/f/c/7/dekapecopywriting.be/httpd.www/wp-includes/class-wp-walker.php(145): Walker_Comment->start_el('', Object(WP_Comment), 1, Array) #3 /customers/f/c/7/dekapecopywriting.be/httpd.www/wp-includes/class-walker-comment.php(135): Walker->display_element(Object(WP_Comment), Array, '5', 0, Array, '') #4 /customers/f/c/7/dekapecopywriting.be/httpd.www/wp-includes/class-wp-walker.php(370): Walker_Comment->display_element(Object(WP_Comment), Array, '5', 0, Array, '') #5 /customers/f/c/7/dekapecopywriting.be/httpd.www/wp-includes/comment-t in /customers/f/c/7/dekapecopywriting.be/httpd.www/wp-content/themes/thematic/library/extensions/comments-extensions.php on line 262