« Entre Brest et l’Atacama » : premier roman de Danielle Isa Janssen

Encore un premier roman, allez-vous penser. Plus que l’histoire elle-même, c’est le parcours et l’opiniâtreté de l’auteure, Danielle Isa Janssen, qui m’ont séduit. Attaquons.

L’auteure : Danielle Isa Janssen : des chiffres aux lettres

Fin 2016, je me retrouve dans un Salon du livre de Mons. Au départ, je suis intrigué par un mode de publication : l’impression sur demande via Le Livre en Papier. J’ai deux projets de livre en tête et, même si je ne suis pas loin du tout à cette époque au niveau de leur contenu, je cherche une façon moderne de sortir un bouquin.

Je trouve rapidement le stand du Livre en Papier (voir plus bas). Une dame s’y trouve, charmante. Je m’aperçois que Danielle Isa Janssen, c’est elle, ne travaille pas pour le Livre en Papier, mais qu’elle vient de sortir son premier roman selon cette filière.

Elle me présente son mari, sa nièce qui est photographe, et enfin sa belle-sœur, illustratrice, qui édite par la même occasion son premier livre pour enfants, en collaboration avec Danielle.

Danielle me résume son parcours. Une vie professionnelle en deux temps. Un quart de siècle dans la finance (Danielle est docteur en économie (un instant, je prends une aspirine)) et quelques années dans une passion et un nouveau métier : l’écriture.

Le nombre d’années penche en faveur de son premier métier, mais son second l’a déjà certainement fort occupé. Son statut d’artiste, elle le gère, j’en suis certain, avec l’exigence et le professionnalisme du passé.

Car Danielle a des idées, des envies et des ressources. Il suffit de voir son marketing, sa présence sur les réseaux sociaux, mais aussi dans les librairies, dans les salons, dans une émission de télé régionale… Et, plus récemment, aussi en « circuit court », nouvelle forme de distribution réservée au départ aux agriculteurs et producteurs locaux.

Un credo : montrer son livre/bébé, en parler, le vendre bien sûr et discuter avec ses lecteurs. Pour mettre tous les atouts de son côté, elle a créé sa propre maison d’édition familiale : Écrimagillu.

Selon elle, un livre édité par une maison d’édition a bien plus de chances de plaire aux libraires. Message bien reçu, Danielle ! Ah oui, Danielle a aussi créé un club de lecture. Vous avez dit « passionnée » ?

L’histoire : un rebondissement

« Après un licenciement brutal et inattendu, Léa va remettre son choix de vie et ses priorités en question. » C’est le début de la quatrième de couverture. Très vite, connaissant un peu Danielle, on se rend compte qu’il y a un peu de sa vie dans ce premier roman, qui se lit rapidement. Ce n’est pas une critique.

Étant donné la masse de bouquins sérieux que je me force à digérer, cette histoire « positive » (avec quelques rebondissements tout de même) fut un rafraichissement bienvenu. J’ai eu l’occasion aussi de faire part à Danielle de quelques commentaires et corrections . Si elle le souhaite, elle pourra les intégrer dans une nouvelle version de son livre. Mais comment ?

L’impression : sur demande

Le Livre en Papier, c’est un imprimeur à Strépy-Bracquegnies.

Son concept en bref : permettre à des auteurs débutants de faire imprimer leur livre ‘à la demande’ sans se ruiner. En effet, l’auteur ne doit rien débourser pour imprimer son bouquin. De plus, il n’a pas de stock à gérer puisque c’est le lecteur qui commande et fait imprimer lui-même.

L’auteur détermine le format (les choix de format sont bien sûr limités) et le prix. Il dépose le fichier du livre sur la plate-forme et Le Livre en Papier fait le reste.

Cet imprimeur promeut l’ensemble de sa collection sur son site web de très belle façon. Rien n’empêche l’auteur de commander lui-même quelques livres pour ses propres démarches. J’ai demandé à Danielle si elle avait eu confiance dans le résultat final. « Il suffit de commander un seul livre pour s’en rendre compte », m’a-t-elle dit. Effectivement, la réalisation du bouquin est impeccable. Et il lui est possible d’apporter des changements au contenu à tout moment.

Liens utiles

 

Entre Brest et l’Atacama

211 pages. 150*210 cm. Édité par Écrimagillu. En vente chez l’auteur ou auprès du Livre en Papier. 16,20 euros

Cet article a été publié dans J'ai lu pour vous avec les mots-clefs , , . Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*

  • Citation

    Grammaire : vieille dame qui a toujours ses règles.
    ~Anonyme