Déserts : histoires de… (5 et fin)

Pas ou peu d’action. Des petites histoires dans un désert. Ni verbe, ni guerre, ni mer. Niger.

Suite et fin de ma méharée (novembre 2001)

Des Cassiopée

Des Mars

Des étoiles filantes

Des croissants de lune

Vaccin, quand tu nous tiens

Des morceaux de pain

Des chameaux comme des mules

Des gestes précis

Des marchés improvisés

Des puits au soleil

Des lavandières d’occasion

Des lectures

Des jeûnes d’Oumer

Des jeunes autour de Rissa

Des prières vers la Mecque

Des cris de chacal

Des grandes plaines rocailleuses

Des chameaux voraces

L’auteur, en haut

Des crânes de chèvre

Des pattes de singe

Des soignés aux petits oignons

Des rafales de vent

Des quiétudes

Des PQ récalcitrants

Des verres de thé de Moussa

Des épines d’acacia

Des méharées, tout droit

Des sirènes de Police dans ma tête

Des grands reporters

Des prémices du Ténéré

Des ADRAR CHIRIET

Selles de chameau, oeuvres d’art

Des dunes pour gîte

Des branches gisantes

Des scarabées sur le dos

Des mélopées

Des dunes d’IFINIA

Des éclats de rire

Des pieds gorgés de duvet

Des mâchoires de chèvre dans les arbres

Des réserves d’Addax

Des acacias gigantesques

Des Sylvette pas à l’aise

Des descentes à risque

Des fraîcheurs

Des saisons blanches

Des Ben la Dune

Des méharis empaquetés

Des sandales speedées

De la brume à l’horizon

Des chamelons pleureurs

Des dents comme la proue d’un navire

Des vaisseaux-mouches

Des montagnes de sable somitales

Des arrêts à temps

Des hommes et des flemmes

Des feux de tristesse

Des cauchemars

De l’oued TEZERZEG

Net et flous

Des sables glacés

Des esprits engourdis

Des escalades de dunes

Des forêts de colapropis

Des acacias abondants

Des rafales de vents pour la sieste

Des fins de méharée (TEZERZEG)

Des larmes dans l’objectif

Des cadeaux discrets

Des abandons

Des gravures

Des femmes sociales

Des jolies Touareg

Des bijoux onéreux

Des lavages de chaussettes

Des rayons de soleil touchants

Des ISSAWAN adoptés

Des chèvres au p’tit déj

Des hameaux japonais

Des chansons d’Ibraïm

Des morceaux de marbre blancs

Des pistes difficiles

Des nuées de forgeron

Des trocs

Des déjeuners toujours couchés

Des petites coupures

Des CFA déchirés

Des soulagements d’Aurar

Des passeports vérifiés (IFEROUANE)

Des ennuis à la Land

Des oiseaux dans les rochers

Des sentiers français

Des fourmis en abondance

Des vents du Nord

Des chiots chiants

Collage de chèvre

Départ sur des chapeaux de roue

Des réparations de fortune

Des adieux aux lits

Des pistes sur un mode automne

Des lignes droites goudronnées

Des kilos de vents de sable

Des tonnes de sable devant

Des Sprite à l’esprit

Des abris de Dune Voyage

Des banquiers au repos ou en prison

Des retrouvailles

Des poignées de main

Marie-Louise Homblette au puits

Des trafics de médicaments

Des trafics de bijoux

Des protections d’UV

Des gouttes d’O

Des instants de P

De la douceur dans l’R

Des coups de fil à S

Des verres à T

Des silences religieux

Des levers en souplesse

Des joues de pamplemousse

Des jambes de sarouels

Des chasse-touristes

Des salades thon-poulet

Des sorbets

Des repos

Des dernières photos

Des mots tristes et joyeux

Des croix du Sud

Des alliances du Nord

Des TEFEDEST

Des histoires de géo

Des ennuis physiques

Des réactions chimiques

Des peaux moins mattes

Des dessins sur les rochers

Des marteaux troqués

Des rêves dérangés

Des dernières feuilles de salade

Des cartes postales

Des adieux pas heureux

Des attentes

Des piles

Des radios géantes

Des petits Fokker

Des faux départs

Des camions dangereux

Des TASSILIS

Des objets personnels retrouvés

Des cachets oubliés

Des puissance 4

Des nerfs à vif

Des ventres affamés

Des chiens bizarres

Des réveils matinaux

Des vols en cascade

Des embarquements Zimédia

Des quêtes de chariots

Des pensées pour CHIRIET

Des degrés absents

Des petites déprimes

Des bruyants Boeings

Des mots oubliés

Des voitures

Des pluies

Des retours, plus vieux

Des sons dérisoires

Des maux oubliés

Des fins

 

À quand mon retour dans le Sahara ?

Les épisodes précédents

Première dune :

Deuxième dune :

Troisième dune :

Quatrième dune :

Bonus

Une gigantesque installation artistique créée par trois femmes orne le désert du Sahara depuis 20 ans

Cet article a été publié dans Textes courts. Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

2 Commentaires

  1. Christine
    Publié le 16 avril 2018 à 21 h 30 min | Permalien

    Un retour bientôt?
    Ben la Dune ,j’ai aimé:-)

  2. Publié le 17 avril 2018 à 19 h 01 min | Permalien

    Retour ? Non, le Sahara restera dangereux. Ou alors le Maroc mais ce n’est pas pareil.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*

  • Citation

    Souvent, au lieu de penser, on se fait des idées.
    ~Louis Scutenaire (poète surréaliste belge)