Anthologie des bourdes et autres curiosités de la chanson française

Ce petit bouquin, sorti en novembre 2014 aux éditions La Tengo, rassemble trois de mes passions : la lecture, la relecture et la chanson. C’est donc avec délectation que j’ai lu ce livre d’une traite, comme je dévore Schnock. C’est normal,  l’auteur de ce livre est cofondateur et corédacteur en chef de la revue des Vieux de 27 à 87 ans.

Livre un peu plus grand qu'un CD, mais qui parle de vieux vynils malades de la langue...

Livre un peu plus grand qu’un CD, mais qui parle de vieux vinyles malades de la langue…

Une excellente idée qu’a eue Alister, scénariste télé et auteur de deux albums, en rassemblant les fautes en tous genres dans l’énorme discothèque de la chanson française.

Un travail de bénédictin au travers des textes des chansons remontant parfois très loin dans le temps. Aucun artiste n’est épargné. Brel, Cloclo, même monsieur Brassens.

C’est bien écrit, avec beaucoup d’humour, dans le style Schnock. Très documenté aussi mine de rien. On n’a pas envie de se moquer, mais plutôt de réécouter ces vieux machins dans lesquels une erreur s’est glissée.

Des erreurs dans les sillons

Une erreur en géographie, une erreur de logique, une faute dans le titre, un titre débile ou un anachronisme. Alister ne laisse rien passer. Implacable et drôle. Clinique et pince-sans-rire. Ma série préférée : les hallucinations auditives, un bel exemple ici.

Voulez-vous jouer ?

Quelle est l’erreur historique dans « V’là l’soleil qui s’lève » superbe chanson surréaliste de Michel Jonasz ? Réponse à la fin.

Pourquoi Didier Barbelivien aurait dû avoir un zéro en géographie quand il a écrit ceci pour Gilbert Montagné ? Réponse à la fin.

Il y a des centaines d’autres exemples dans ce livre rigolo, qui quitte durant quelques pages la langue de Voltaire pour celle des Beatles. Ce serait funny si le même genre de bouquin paraissait pour la chanson anglo-saxonne.

Je vous recommande vivement l’achat de ce bouquin, à lire en musique.

Réponses :

  • Mimoun n’a jamais joué en équipe de France de football !
  • Vivre sous l’équateur du Brésil entre Cuba et Manille, ça ne tient pas la route. Regardez un planisphère.

Pour rester dans le même sujet

D’autres lectures conseillées

Cet article a été publié dans J'ai lu pour vous, Je prends des notes, Maison de correction avec les mots-clefs , , . Mots proéminents: , , , , , , , , , , , , , . Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

5 Commentaires

  1. Publié le 16 novembre 2014 à 17 h 32 min | Permalien

    Livre drôle et « décapant, bien dans votre esprit. Merci de l’avoir signalé

  2. Publié le 16 novembre 2014 à 17 h 53 min | Permalien

    De rien, Pascal. J’espère que les revues Schnock encombrent votre table de nuit.

  3. Publié le 20 novembre 2014 à 11 h 30 min | Permalien

    Haha, les hallucinations auditives : j’ai failli recraché mon thé !
    Quant au livre, une bonne idée cadeau de fin d’année…

    • Publié le 20 novembre 2014 à 11 h 32 min | Permalien

      Et j’en ris tellement que j’en oublie l’orthographe (« recracher »).

  4. Étienne
    Publié le 5 décembre 2014 à 21 h 35 min | Permalien

    Merci Chouke !

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Citation

    J'ai passé un test de typographie, le gars m'a dit que j'avais un style insécable.
    ~Philippe